Cahier d'un leader

Accueil > Entrepreneuriat > Je suis entrepreneure. Suis-je pour autant riche ?

Je suis entrepreneure. Suis-je pour autant riche ?

Je me pose inlassablement cette question : qui diable a semé et laissé germer dans l’esprit des gens que la vie de l’entrepreneur était rose ? J’ai délibérément choisi de commencer l’animation de ce blog par cette thématique afin de, (j’espère) faire taire cette idée reçue dans le subconscient d’un bon nombre.  

Les motivations peuvent diverger d’une personne à l’autre, mais lorsqu’on décide d’entreprendre, on nourrit l’espoir de réussir, de « percer », de se faire une place au soleil. Ce qui est tout à fait légitime. Mais force est de croire que tout se passe exactement comme ça. On ne devient pas riche du jour au lendemain ; on ne réussit pas en claquant des doigts. L’entrepreneuriat n’est pas un conte de fées. Si la baguette magique s’achetait au supermarché, ça se saurait. Certes les réseaux sociaux nous rabâchent d’informations reluisantes à longueur de journée, mais cela s’appelle du Marketing-Communication.  

Les entrepreneurs communiquent pour se faire connaitre, pour susciter l’intérêt du public cible et pour inciter ce public à l’achat. Ce n’est pas parce qu’un entrepreneur se fait interviewer par 2 ou 3 journalistes en un mois que cet entrepreneur est « riche ». Il travaille en ce sens mais rien ne dit qu’il l’est déjà. Bien évidemment, il y en a qui réussissent très vite pour avoir su réunir les indispensables à leur réussite (projet solide et viable, investissement personnel et financier, motivation à toute épreuve, acharnement personnel, important dispositif de communication, de la chance certainement :) ). Quand bien même leur réussite aura été rapide, elle ne s’est pas faite sans difficultés, sans sacrifices et tout le tralala. Alors quand on entend des personnes affirmer avec certitude, parlant d’entrepreneurs vus ici et là… « oh elle, ça va chez elle. Elle vend des vêtements » ; « Tu ne connais pas cet écrivain ? il avait fait un sacré buzz sur les réseaux pour la sortie de son livre. Il a tout gagné lui. » ; « Mais oui c’est Maria, interviewée plusieurs fois et passée 2 fois à la TV. Comme elle est chanceuse. Je l’envie » ; « il ne faut rien lui demander à elle, elle n’a jamais d’argent mais c’est elle qui est tout le temps entre deux avions ». C’est à n’en plus finir ce genre d’allégations.
   
Entreprendre, c’est prendre des risques, avoir la chance de faire ce qu’on aime, gagner en expérience, se constituer un réseau ; mais c’est aussi se décourager, perdre, tomber, essayer de se relever… Chers lecteurs, chers salariés, chères familles ; arrêtez de croire qu’entrepreneuriat est synonyme de richesse. 
Oui, j’insiste. Permettez-moi d’insister ! 
Quand vous auriez porté leurs chaussures (à ces entrepreneurs), chuté là où ils ont chuté, rencontré les difficultés liées à leur ascension ou non-ascension ; à ce moment-là, oui à ce moment là uniquement, vous comprendrez et intégrerez qu’entreprendre n’est pas synonyme de richesse. Je suis entrepreneure, je ne suis pas riche !


Bienvenue sur Cahier d’un leader, le blog qui va changer votre manière de voir l’entrepreneuriat et – d’entreprendre ! N’hésitez pas à laisser un commentaire si cet article introductif vous a plu. Dans le prochain article de cette rubrique, vous en saurez un peu plus sur moi.

Avec tout mon dévouement.
Cynthia A.
Retour : Accueil > Entrepreneuriat > Je suis entrepreneure. Suis-je pour autant riche ?


Derniers articles

Réseaux sociaux
A propos de moi